Les pertes de la Valserine Valserhône

Les pertes de la Valserine, une végétation à la conquête d’anciens sites industriels

Une promenade bucolique à partir de la gare de Bellegarde-sur-Valserine, commune de Valserhône. Cette petite rivière prend sa source au col de la Faucille pour finir dans le Rhône à Bellegarde-sur-Valserine.

Consulter www.lieux -insolites.fr/ain ou www.altituderando.com/circuit-des-gorges-de-la-Valserine.

Cette zone fut un site industriel important. Tout au long de la promenade des panneaux d’interprétation vous renseigne sur l’historique de cette vallée qui fut plus que dynamique.

Découverte du moulin Convert, la minoterie Convert , la fonderie Turquois, la papeterie Darblay, fonctionnant grace à l ‘énergie de l’eau. La Valserine est labellisée « rivière sauvage de France ». Suite à l’abandon de ce site industriel, la nature a repris ses droits. Ce sont des plantes dites invasives qui ont colonise ce milieu.

Impatiens glandulifera

Impatiens balfourtii

 

Impatiens parviflora

Reynoutria japonica

Parthenocissus inserta

Cette dernière est très envahissante même au détriment du lierre

Solidago gigantea

Une végétation autochton.  Si les buis sont devenus squelettiques, à la base du tronc des reprises.

Des fougères  : Phylltis scolopendrium , Polypodium vulgare , Polystichum lonchitis

Sur la dalle calcaire indiquant un milieu xérophile Laserpitium siler, Aster linosyris, Laserpitium latifolium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.