Ambronay, Eglise St.Jacques

Ambronay

Selon le dictionnaire du Département de l’Ain d’A.Pommerol,1907, Ambronay possède 2 maisons du bois, 2 bouchers, 1 boulanger, 6 cafés, 2 charrons, 2 entrepreneurs, 5 épiciers, 1 fondeur de cuivre, 1 magasin de fromage en gros, 1 hôtel, 1 maréchal ferrant, 3 menuisiers, 2 serruriers, des industries :1 moulin a blé, 2 paires de moules et une de cylindres, une fabrique d’avant-trains de voitures, une scierie à vapeur à la gare, une fruitière, 2 batteuse à vapeur.

Église gothique d’Ambronay

Au Moyen Age  à Ambronay s’installe le célèbre monastère de l’ordre de St-Benoît. Les abbés sont les seigneurs de la ville, une ville ceinte de murailles dont il ne reste peu de vestiges, la destruction est due au duc de bourbon en 1408. Actuellement il reste la très belle église gothique.

La maladrerie de Saint-Jacques d’Ambronay

Ambronay a possédé 3 établissements de charité sous le patronage de St.Jacques, un hôpital, une maladrerie en 1296 et une chapelle 1348.

Selon les Amis de la Chapelle St-Jacques du cimetière, Don Urbain d’Antioche moine de l’Abbaye et aumônier de la maladrerie fit reconstruire la chapelle St Jacques vers 1529, actuellement située dans le cimetière. Le tympan est orné des armes de la famille d’Antioche. Le plus remarquable de l’époque gothique est la charpente de la voûte qui fut sauvée et restaurée par la Sauvegarde de l”Art français en 1975 grâce au Directeur des Archives Mr.Cattin.

Paul CATTIN, Urbain d’Antioche et la chapelle Saint­Jacques de la Maladière à Ambronay, dans Bulletin d’histoire et d’archéologie du diocèse de Belley, 1973, p. 1-4.

www.sauvegardeartfrancais.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.